Vous êtes ici : Accueil > Vie du lycée > Concours et projets > Une ruche au lycée Galilée, dans le cadre du projet initié par la Région Haute (...)
Publié : 28 mai 2015
Format PDF Enregistrer au format PDF

Une ruche au lycée Galilée, dans le cadre du projet initié par la Région Haute Normandie " Une ruche dans mon établissement"

2 votes

Ce projet a été mis en œuvre dans le cadre de l’enseignement des MPS dans la classe de 2de6, encadré par leurs professeurs de SVT, Physiques chimie, et mathématiques : Mr Gilles, Mme Legrand, et Mr Marie.

La Région a proposé une somme de 750 euros pour installer une ruche dans les lycées hauts-normands.Notre projet a vu le jour grâce au soutien du Proviseur, Mr GIRAUD ainsi qu’à celui du gestionnaire du lycée, Mr SINNAEVE.
Toute l’année, les élèves de 2de6 ont acquis les connaissances relatives à la vie des abeilles et à l’apiculture. Cela a abouti à la production d’une exposition dans le hall du lycée. Les élèves ont ensuite construit le rucher ( préparation et nivellement du sol, mise en place d’une palissade ).

Quel est le rôle des abeilles au lycée ?

le rôle des abeilles au sein du lycée est d’augmenter la biodiversité et permettra de faire découvrir les abeilles aux autres élèves.
Les abeilles permettront une meilleure fructification des arbres du verger, il y aura plus de graines et de fruits donc de nouveaux animaux viendront nous rendre visite.

Y a t-il un danger pour les personnes se trouvant au lycée ?

Les abeilles ne vont pas vous piquer sans raison, par exemple lorsqu’elles butinent. Cependant il y a toujours un danger qui persiste car les abeilles se défendent lorsqu’elles se sentent agressées notamment lorsqu’on s’approche de la ruche, et ce n’est que les femelles qui piquent. Cela peut créer plusieurs réactions :
- des réactions locales comme douleurs, rougeurs et induration au niveau de la piqûre.
- des réactions plus importantes comme des œdèmes, des difficultés respiratoires et des malaises avec des chutes de tension.
Des médicaments spécifiques sont disponibles à l’infirmerie.

Que faut-il faire à l’approche des abeilles ?

 

Il faut éviter les piqûres et pour cela il est préférable de visiter la ruche en période de beau temps. Il ne faut pas faire de gestes brusques et elles attaquent les personnes dont elles ne connaissent pas les odeurs. Pour calmer les abeilles il nous faut un enfumoir.
Pour se protéger nous avons besoin d’une tenue appropriée (gants, chaussures/bottes, masque grillagé)

La production de miel.

les abeilles travaillent en moyenne 12 à 14 heures par jour ( de Avril à fin septembre). Une ruche contenant 40 000 à 50 000 abeilles produit environ 12 à 13 kilogrammes de miel par an.
Pour récolter ce miel, on place les cadres dans une centrifugeuse après avoir enlever la pellicule de cire qui le protège dans les alvéoles. Il pourra ainsi être expulsé par la force centrifuge.

La constitution et le fonctionnement de la ruche.

une ruche est constituée de différents matériaux. Elle possède un corps principal équipé de 10 cadres. Au dessus de celui-ci figure la hausse qui sert à récolter du miel. La nourriture est stockée dans des alvéoles de cire.
Dans une ruche il y a un essaim contenant une reine, des mâles ou faux bourdons et des milliers d’abeilles femelles ou ouvrières. Lorsqu’un nouvel essaim se crée, l’ancienne reine part de la ruche avec une partie des abeilles.
A l’intérieur de la ruche il y a différentes sortes d’abeilles ;
- la reine pond les œufs
- les faux bourdons fécondent la reine (exclus l’hiver et très peu en quantité)
- les ouvrières ont différents rôles au sein de la ruche.
Ex : nettoyeuse, nourrice, cirière, maçonne, gardienne et butineuse.

Tous nos remerciements à M. Le Luron opticien (Optique du plateau) et apiculteur amateur au Mesnil-Esnard qui nous a très gentiment donné l’essaim, et qui accepte de nous aider en nous donnant des conseils pour mener à bien notre projet.

Sarah, Marie-Sara, Audrey, Camille et Justine, élèves de 2de6