Vous êtes ici : Accueil > Vie du lycée > Concours et projets > Création d’un refuge entomologique
Publié : 1er juillet 2014
Format PDF Enregistrer au format PDF

Création d’un refuge entomologique

2 votes

Création d’un refuge entomologique

Dans le cadre scolaire de l’éducation au développement durable, nous avons décidé de créer un refuge entomologique dans les espaces verts du lycée Galilée. L’objectif est d’augmenter la richesse biologique de ces espaces mais aussi d’améliorer le cadre de vie du lycée. Ce refuge fait partie d’un projet plus vaste de réserve de biodiversité qui à terme sera constituée : d’une prairie fleurie, d’une mare, d’un bosquet, d’une plantation de lavande et d’un refuge ornithologique.

Les intérêts pour l’homme sont la lutte biologique : lorsque les insectes auxiliaires tuent les parasites des plantes cultivées, il n’y a plus besoin d’utiliser de pesticides. D’autre part certains insectes permettent la pollinisation.
L’intérêt pour les animaux est que, si il y a des plantes les insectes ont à manger, ils attirent donc les animaux qui mangent les insectes, ce qui est bon pour la biodiversité.

Un refuge entomologique est un lieu qui a pour but d’accueillir des insectes pour les protéger et leur procurer un abri. C’est un des nombreux moyens pour lutter contre la destruction de l’environnement et améliorer la biodiversité. C’est créer un environnement qui réunit les conditions idéales pour procurer l’accueil et le bien être aux insectes qui l’habitent.

"syrphes" butinant des asteracées présentes dans la prairie fleurie du refuge

Ces refuges sont destinés aux insectes auxiliaires comme les abeilles, les coccinelles, etc. Ces insectes ont besoin d’un abri et de nourriture lors des intempéries ou de l’hiver, c’est pourquoi lors de la construction d’un refuge entomologique il faut un abri (hôtel à insecte), de la nourriture à proximité (une prairie fleurie, un bosquet ou une plantation de lavande. Les insectes auxiliaires sont peu dérangeants pour l’homme et ont même certains avantages car ils mangent les parasites et permettent la pollinisation.

Afin de protéger les insectes en hiver, un "hôtel à insectes" sera installé dans la réserve. Ce gîte permettra de protéger une part importante de la population d’insectes auxiliaires en comblant le déficit en abris naturels. Ainsi il permettra de lutter contre le déclin de la biodiversité. La création de ce gîte doit se faire avec des techniques respectueuses de l’environnement, en économisant les ressources naturelles, en adoptant le principe de gestion écologique. Il faut utiliser des matériaux comme le bois, et séparer le gîte en cases pour les différents insectes.


Hôtel à insectes

L. C. et H. L. 2nde